Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Plus d’informations

Verdiales

Buscar
Verdiales

Verdiales

Verdiales

Les verdiales sont une manifestation propre de la culture populaire malaguène dont il est difficile d’établir l’origine, faute de documentation écrite. Certains auteurs, dont José María Caballero Bonald, évoquent la présence de formes archaïques et moresques dans le Verdial.

Les verdiales sont composées de chants, de musique et de danse dont l’origine serait antérieure au flamenco lui-même. Cependant, les différences sont d’une part, les nombreux accompagnements de cordes et percussion (violon, luth, guitare, cymbales et tambourin) qui dénotent une influence arabe, d’autre part, parce que le Verdial est un chant fait pour danser, où la brillance et la réussite du chanteur se soumettent à la danse.

Les Verdiales en tant que manifestation collective du peuple, remontent à des époques ancestrales et pré romaines (tel que l’indique M. Julio Caro Baroja, "Le Carnaval"), comme le démontre le fait que les célébrations les plus importantes coïncident avec le solstice d’hiver (Fête Majeure des Verdiales) ou avec le solstice d’été (Nuit de Saint Jean).

Les vêtements que portent les membres du Groupe sont ceux qu’utilisaient les gens de la campagne. Ce costume ne varie que lors de la Fête Majeure des Verdiales le jour des Saints Innocents rajoutant le chapeau de palme chargé d’ornements: petits miroirs, fleurs, rubans, perles de verre… qui dénotent l’origine ancestrale de la Fête des Verdiales.