Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Plus d’informations Cookies

Catedral de Nuestra Señora de la Encarnación - Monuments

Buscar
Catedral de Nuestra Señora de la Encarnación

Catedral de Nuestra Señora de la Encarnación


Son nom complet est Notre-Dame de l’Incarnation bien que les Malaguènes l’appellent simplement « la Cathédrale ». Où qu’elle soit érigée, une cathédrale est toujours quelque chose d’important mais plus encore à Malaga : pour les malaguènes, il ne s’agit pas uniquement d’un édifice religieux : c’est une référence incontournable, un repère, un jalon sur la route et le témoin privilégié de nombreux événements.
 
Construite sur les vestiges de cultures précédentes comme ceux de la mosquée almohade primitive, c’est l’un des meilleurs exemples de l’art religieux espagnol.
 
Sa construction commença pendant la première moitié du XVIe siècle (1528) et dura tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles. Œuvre inachevée, la façade principale et la tour sud ne sont pas tout à fait terminées.
 
La cathédrale en croix latine est composée de trois travées et d’un déambulatoire. Il s’agit d’une évolution de l’art gotique enrichie dans un premier temps de nouvelles idées Renaissance ; toutes les nefs ont la même hauteur, leurs voûtes constituant les lanterneaux si caractéristiques lorsqu’on les regarde d’un point élevé comme l’hôtel Malaga Palacio, par exemple.
 
En élévation, la cathédrale présente un style Siloé avec une touche de Brunelleschi, ce qui contribue à lui donner plus de hauteur et de magnificence sans fausser le canon.
 
Le chevet rappelle ceux de Grenade et de Guadix, cathédrales andalouses du XVIe siècle. En revanche, le chœur rappelle ceux de Tolède et de Cordoue, les trois plus importants chœurs d’Espagne.
 
Le plus remarquable à l’intérieur est l’œuvre sculpturale du chœur, avec 42 tailles réalisées pour la plupart par Pedro de Mena, un chef- d’?œuvre réalisé suite aux interventions de Luís Ortiz de Vargas et avec l’Apostolat du sculpteur José Micael Alfaro, l’une des œuvres les plus importantes en son genre.
 
Soulignons également les deux magnifiques orgues qui comptent plus de 4 000 tubes, rares exemplaires du XVIIIe siècle encore utilisés aujourd’hui à l’occasion de fréquents concerts.
 
Le portail appelé « Puerta de las Cadenas » (porte des chaînes) fait face au Palais Zea-Salvatierra, à ses jardins et à son patio planté d’orangers ; la façade principale donne sur une place du nom de « Plaza del Obispo » où on remarquera la façade du Sagrario qui ne fait pas partie de la cathédrale.
 
Jusqu’au milieu du XXe siècle, des maisons étaient adossées à la cathédrale du côté donnant sur le parc ; elles furent démolies pour désentraver le monument.
 
Dans la cathédrale se trouve le Musée de la Cathédrale, actuellement situé dans l’ancienne salle Capitulaire où est exposée une partie des œuvres du XVIIIe siècle. On y admirera le beau plafond à caisson du XIXe siècle et des œuvres provenant de la Cathédrale et d’autres lieux. Certaines des pièces exposées se trouvaient dans des salles qui n’existent plus actuellement comme l’ancienne salle des ornements, également appelée salle du trésor de la cathédrale, ou la salle capitulaire en elle-même. La salle recèle de nombreux objets sacrés.
 


Horaires d'ouverture

Lundi-vendredi

  • janvier, février, mars, novembre et décembre: 10h00 - 18h30
  • avril et mai: 10h00 - 19h30
  • juin et octobre: 10h00 - 20h00
  • juillet, août et septembre: 10h00 - 20h30

Samedi 10h00 - 18h00

Dimanche 14h00-18h00                       

Il est possible de visiter les voûtes de la cathédrale, merci de confirmer les heures d'ouverture : 617 500 582


Comment arriver


Continuez votre expérience sur Málaga